Le brainstorming est aussi appelé remue-méninges en français. Il consiste à trouver la solution à un problème en pensant différemment.

Bien entendu, pour ne pas s’éparpiller et perdre son temps, il existe des méthodes de brainstorming plus efficaces que d’autres.

Nous avons sélectionnés les vingt meilleures techniques de brainstorming qui nous semblent être les plus adaptées.

 

01.

La téléportation

Chaque partie du monde est différente et agit selon ses propres termes.

Que se passerait-il si vous aviez le même problème à un autre endroit dans le monde ? Cette question plutôt simple en apparence va réellement vous permettre de changer votre façon de penser en enlevant probablement une partie des contraintes que vous vous êtes fixées à cause de votre subconscient.

De cette façon, vous pourrez trouver une solution originale au problème de base. Souvent par ce biais, vous vous rendrez compte que le problème n’en est plus un. En revanche un autre problème risque de survenir lié à votre zone géographique. Vous pourrez ainsi déplacer le problème et avancer.

02.

Le changement de rôle

Il faut ici se mettre dans la tête de quelqu’un d’autre. Cela peut être vos parents, vos amis, vos frères et soeurs, vos cousins, votre patron, votre partenaire ou encore votre adversaire.

Le fait de se mettre dans la peau d’une autre personne vous aidera à appréhender le problème d’un autre point de vue. Vous pourrez ainsi penser autrement en vous ouvrant à des solutions qui ne feraient pas partie de votre vie en d’autres circonstances.

03.

Le voyage dans le temps

Chaque époque est différente et a eu des avantages et des inconvénients en fonction des technologies existantes et des contextes économiques et politiques.

Que feriez vous si vous aviez le problème actuel il y a 10 ans, 100 ans, 1 000 ans ou encore plus ? Que feriez vous si votre problème était survenu avant l’invention de l’électricité, de l’imprimerie ou avant la Première Guerre Mondiale ?

C’est une excellente question à se poser qui permet de relativiser sur son problème et de parfois le résoudre via des techniques aujourd’hui presque oubliées ou disparues.

04.

La pensée inversée

En fonction de nos expériences et de notre vécu, nous n’agissons pas de la même manière. Mais dans certaines situations, la plupart des gens font exactement la même chose.

Il vous suffit de faire l’inverse et si c’est difficile, vous pouvez toujours vous dire que vous devez faire différemment. Après tout, on ne réussit que très rarement en suivant la foule.

05.

Le manque à combler

Que vous manque t-il pour parvenir à votre but ? Faîtes une liste des étapes qu’ils vous restent à accomplir pour y parvenir. Il n’est pas rare de trouver entre temps des étapes secondaires qui permettent de dégrossir le problème. Résultat, il sera plus simple de l’identifier plus en détails et donc d’y trouver une solution.

06.

L’effet Médicis

Que se passe-t-il si votre cerveau active sa pensée associative ? C’est l’effet Médicis, nommé ainsi par rapport à la vague de création qu’il y avait lorsque la famille Médicis aidait les représentants des arts et des sciences à Florence.

Il s’agit ici d’associer des idées, des activités ou encore des problèmes dans différents domaines pour trouver une innovation. Bien entendu on peut également s’en servir pour résoudre nos difficultés avec des associations peu communes.

07.

La session de groupe

Que se passerait-t-il si vous expliquez votre problème à un groupe ? Toutes les personnes présentes pourront vous aider à réfléchir au problème à travers leurs propres expériences et ainsi résoudre le problème d’une manière bien différente de celle auquel vous auriez pensé.

08.

Les ressources

Que feriez vous si vous aviez le personnel et les ressources nécessaires pour mener à bien votre projet ? Bien sûr vous feriez les choses différemment mais cela n’empêche pas d’essayer d’appliquer les actions que nous ferions à plus petite échelle.

09.

Les données erronées

Que feriez vous si vous objectifs étaient bien différents en terme de nombres ? Par exemple, si vous cherchez actuellement à vendre 100 produits par mois, essayez de penser à comment vous feriez pour en vendre 10 000 ou à l’inverse comment en vendre 10 voir un seul. De cette manière vous raisonnerez différemment et de nouvelles approches émergeront.

10.

L’aléatoire

Que feriez vous si on vous demandait d’ajouter à votre problème un mot ou une image n’ayant rien à voir avec votre domaine ? Le fait de penser à une image ou à un mot permet de développer un stimuli. Ceci est bénéfique à la réflexion et à l’innovation et peut permettre de débloquer la situation.

11.

Forces et faiblesses

Une analyse des forces et des faiblesses est toujours bénéfique. Essayez de dégager également les opportunités et les menaces liées. Vous pourrez ainsi vous adapter en conséquence.

12.

La sélection

Réfléchissez au maximum d’idées possibles. Sélectionnez ensuite par exemple les trois ou cinq meilleures. Réfléchissez à des idées par rapport aux idées que vous avez sélectionnées. Sélectionnez à nouveau les trois ou cinq meilleures. Vous pouvez répéter ces opérations jusqu’à obtenir les meilleurs idées possibles.

13.

La variable

Identifiez une variable par rapport à votre objectif. Par exemple, si vous souhaitez vendre X produits, la variable sera donc le nombre de produits vendus. Listez ensuite toutes les possibilités de cette variable. Dans cet exemple, il peut s’agir des canaux de distribution (Réseaux sociaux, E-mail, etc…), des clients (âge, sexe, nationalité, etc…) ou encore du prix de vos produits.

Ensuite vous pouvez donc isoler chaque possibilité et voir comment vous pourriez vous améliorer. Prenons l’exemple des canaux de distribution. Il va alors falloir se poser les questions, comment attirer plus de personnes sur la page de vente de mes produits via Facebook ? Et reposer cette question pour toutes les possibilités notées. De même pour les clients, comment attirer plus de personnes entre 30 et 45 ans à acheter mes produits ? Ainsi que toutes les autres questions.

14.

La méditation

En plus des bienfaits de la méditation, vous pouvez également vous en servir pour résoudre vos problèmes. En pratiquant, vous allez être beaucoup plus concentré et attentif, ce qui permet instantanément de répondre plus efficacement à vos questions. Munissez vous d’un crayon et d’un papier et notez tout ce qui vous vient à l’esprit pendant au moins 30 minutes.

15.

La carte heuristique

La carte heuristique est un moyen simple et organisé de représenter vos idées. Au centre, vous mettez l’idée principale, puis vous en faîtes découler les sous-idées et ainsi de suite jusqu’à ne plus rien avoir à ajouter. Cela permet notamment de mettre en lumière les liens entre les différentes idées.

Voici un outil simple et gratuit si vous voulez tester le concept en ligne : Framindmap

Conclusion

Bien entendu, il ne s’agit que de quelques concepts. Il en existent bien d’autres et il est très important que vous choisissiez ceux qui vous paraissent les plus pertinents. Cependant, vous aurez plus de chances de réussir votre brainstorming en utilisant le plus de techniques de réflexion possible bien évidemment.

Voici un livre qui pourrait vous intéresser

Le personal MBA

Un livre culte écrit par Josh Kaufman qui a été recommandé par un très grand nombre de personnes.
De base, le personal MBA n’est pas un livre mais un ensemble de 99 livres répartis dans 24 domaines différents. L’auteur a réussi grâce à son esprit synthétique à résumer le tout dans un seul livre.

Un MBA, pour ceux qui ne le sauraient pas veut dire Maitrise en administration des affaires (Master of Business Administration). Il s’agit d’un diplôme très réputé que l’on retrouve notamment à Harvard et d’autres écoles très prestigieuses. Avec ce livre, vous économiserez quatre ans de votre vie pour apprendre la même chose !